BANK OF AFRICA - Ressource N° #13 INDUSTRIE

OUR CONTINENT,
OUR FUTURE

L’Afrique : premier producteur industriel mondial d’ici 2050

Au cours de la prochaine décennie, 20 millions de nouveaux actifs arriveront chaque année sur le marché du travail africain. En 2035, la population active de l’Afrique dépassera celle de l’Inde et de la Chine avec une main d’œuvre de plus en plus nombreuse. Fondés sur l’exploitation de ressources primaires, les modèles de croissance actuels ne sont pas soutenables. Une nouvelle ambition stratégique se dessine pour l’Afrique. Plusieurs pays empruntent déjà de nouveaux sentiers d’industrialisation. D’ici 2050, l’Afrique pourrait devenir la nouvelle usine du monde.

Les surcapacités de production de la Chine et la hausse des salaires conduiront d’abord à la délocalisation des activités les plus intensives en facteur travail. Le Maroc, en signant un accord avec la Chine en mars 1995 pour accueillir 200 industries dans le nord du pays, a bien compris les gains qu’il pourrait tirer d’une double insertion dans l’espace européen et la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

A Tanger, BANK OF AFRICA s’est engagée dans la création d’une ville industrielle « la Cité Mohammed VI Tanger Tech », une plateforme de production et d’échanges triangulaire entre la Chine, le Maroc et le reste du monde. Cette Cité devrait accueillir plus de 200 entreprises chinoises et employer dans le secteur industriel, de l’habitat, de la santé et de l’éducation, plus de 200 000 personnes dans les dix années à venir.