BANK OF AFRICA - Ressource N° #19 ENTREPRENEURIAT

OUR CONTINENT,
OUR FUTURE

Demain des licornes africaines ?

 

En Afrique, l’écosystème entrepreneurial est perçu comme un ressort essentiel à la croissance économique sur le continent mais aussi comme un outil durable de création d’emplois ainsi qu’un dispositif séduisant pour la jeune population. Dans plusieurs pays africains, des entreprises et start-up apparaissent et se développent progressivement. En 2019, les startups africaines ont récolté 2,02 milliards de dollars, soit 74 % de plus qu’en 2018*.

Pour encourager l’entrepreneuriat au niveau continental, BANK OF AFRICA a mis en place plusieurs programmes, parmi eux :

Le programme Blue Space, un réseau d’incubation, à travers une agence bancaire pédagogique offrant aux étudiants un espace de travail, de connaissance et d’initiation au monde de la banque et de la finance, et un incubateur destiné à accompagner les porteurs de projets participants aux programmes, de la formalisation de leurs projets jusqu’à leur concrétisation.

Dans ce sillage, BANK OF AFRICA a également lancé SMART Bank, un nouveau format d’apprentissage collaboratif, visant à favoriser rencontre, échanges et innovation entre étudiants et monde professionnel. Basé sur des challenges régionaux et nationaux récompensant par des trophées les meilleures idées de projet, les candidats de ce programme bénéficient de formations, de conseils et d’accompagnement afin d’être en capacité de convertir leurs idées en solutions viables et leurs projets en aventure entrepreneuriale.

Pendant de nombreuses années, le prix African Entrepreneurship Award, doté de 1 million de dollars, a récompensé les meilleurs projets d’entrepreneuriat d’Afrique qui ont un impact social durable dans les domaines de l’éducation, de l’environnement et de l’innovation. Ce programme a permis de concrétiser la vision du groupe d’une Afrique dynamique, portée par ses jeunes entrepreneurs pour un renforcement des opportunités économiques et sociales offertes à tous les Africains

AEA en quelques chiffres :

  • Plus de 5100 propositions soumises
  • 2900 projets potentiels
  • 54 pays africains représentés sur un total de 98 pays participants
  • Plus de 80 partenaires-mentors d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord

* Source : business.lesechos.fr